La petite vie tranquille de Mr Pfff

Mr. Pfff était un gros râleur ! Et quand je dis un « gros », je me trompe de mot.

Je ne connais personne qui râle tout autant, pour qui chaque chose en somme devient un Pfff flagrant.

Il fallait se lever, puis aller travailler, les trams étaient bondés, le temps jamais marrant et même quand tout allait, il trouvait tous les maux. Il trouvait en chaque chose tous ses petits défauts. Ou il faisait trop froid, ou il faisait trop chaud ou encore il pleuvait, il avait mal au dos. Il fallait faire des choses et c’était des corvées et jamais rien n’allait, tout devenait morose, les impôts à payer, il en avait sa dose!

Et pourtant Mr. Pfff , et bien oui, qui l’eut cru, fredonnait et chantait, souriait et riait, tout n’était pas perdu !

Quand il faisait des choses qui étaient ses passions, Mr. Pfff revivait, devenait un lion. Car Mr. Pfff est drôle puis même intelligent, honnête et créatif, il a du répondant. Mais se met dans sa bulle au moindre petit tourment, au lieu de voir les choses avec emballement.

Mr. Pfff n’arrive pas à cultiver le bonheur, ce tout petit jardin planqué au fond de son cœur.

Puis il a peur d’aller au fond de ses envies, de voir la vie en rose parce que c’est pour les filles. Là, ou je vois du mauve et bien lui il voit gris. Là, où je pousse les portes, il reste comme en sursis .

Je lui fais voir le monde avec mes yeux à moi, que la terre n’est pas ronde, qu’elle est comme je la vois.

C’est un état d’esprit de vouloir transgresser, de vouloir tout changer, de vouloir avancer. De croire en tout ses rêves, de vivre avec passion, de faire un peu la grève avec Mme. Raison. La mettre de côté , charrier Mme. Folie, juste un tout petit peu, parce qu’elle est bien jolie.

Mr. Pfff recule, recule et puis piétine … Il reste dans sa bulle, dans sa petite routine. Il n’ose pas penser qu’à force de vouloir, on peut y arriver et que les choses arrivent parce qu’on les a forcés. Qu’il y a une bonne étoile pour ceux qui ont un rêve. Qu’un jour, elle se dévoile et qu’elle te donne son aide.

Le plus dur en tout cas, moi, je peux vous le dire, c’est faire le premier pas et avec le sourire !

Mais si tu ne le fais pas, un jour, tu regretteras et ce sera un Pfff de plus qui s’accrochera …

Si le rêve n’est pas fou, s’il est réalisable, s’il est une passion qui heureux te rendra…. Dépêche toi , Mr. Pfff, le temps il n’attend pas !!

 

 

 

One thought on “La petite vie tranquille de Mr Pfff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *