La passerelle

Y a pas de chemin vers le bonheur,

Le bonheur, c’est le chemin …

 

Assise sur la jetée, elle regardait la mer

Les vaguelettes formées, comme autant de belles ondes

Les questions affluaient et concernaient le monde

Elle se sentait en paix, admirable étrangère

 

Tout était un mystère entre hier et demain

Au présent elle vivait, les heures en devenir

Sagesse intérieure du bonheur à choisir

La passerelle comme un gage lui montrait le chemin .

 

2 thoughts on “La passerelle

  1. De passerelle à placerelle
    Il n’y a qu’un pas
    Mais ici de mer il n’y en a pas
    Sale et triste la Sambre ruisselle

    • Notre pont des arts
      a de l’ambition …
      Nous verrons plus tard
      Ce que nous en dirons ^+^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *