Il était là …

Il était là, assis par terre

Les yeux dans le flou

Le corps usé par tant de galères

La voix tendue, un rien chelou.

 

Il était là, depuis des plombes

Comme incrusté dans le paysage

Les gens passaient, la mine sombre

Pas un sourire sur le visage.

 

Sur son carton, juste en dessous de lui

Y avait du brol, y avait du laid

c’était peu de choses, mais tout pour lui

c’était sa vie qui se résumait.

 

Il attendait, on ne sait quoi

En regardant les gens passer

Une pièce, un sou, un mot parfois

Juste un bonjour un peu gêné.

 

Il voit la vie sous un autre angle

Pour lui, demain c’est déjà flou

C’est aujourd’hui qu’il faut qu’il mange

Et pour demain, ben il s’en fout.

 

À côté de lui, y a un vieux chien

Qui l’a suivi dans ses misères

c’était un loup, c’est devenu le sien

Se sont choisis comme de vieux frères.

 

La lassitude dans leurs regards

Fait mal au cœur, tu baisses les yeux

Et tu te dis que c’est trop tard

Que jamais plus ils seront heureux.

 

Et t’es gêné par tant de souffrances

Car toi tu dors et bouffes au chaud

Et que pour eux, la vie d’errance

L’ont pas choisi parmi les maux.

 

Puis un jour, il n’est plus venu

Et à sa place, y avait un autre

Sur un carton, tout comme lui

Avec son brol et l’air plus pauvre.

 

Et tu t’es dit, ça recommence

Tu penses à l’autre, que t’avais vu

Tu aurais pu donner un sens

À sa journée, et t’as pas su.

 

C’est sûr, y en a qui abusent

Qui ont peut-être même plus que toi

Qui font la manche plutôt par ruse

Qui sont feignants, qui n’ ont pas le droit.

 

Mais y a aussi Mr Tout le monde

Qui avait sa vie, qui a tout perdu

Qui avait un toit, un job, une blonde

Qui voyageait, qui avait vécu.

 

Et celui-là qui a sombré

Au fil du temps dans la déprime

Que personne n’a voulu aider

Peut-être toi, demain victime.

 

Alors, pour ces gens-là un jour

Pour leur offrir un peu d’estime

Accorde leur juste un bonjour

Juste un sourire, ce geste intime.

 

 

 

One thought on “Il était là …

  1. Cela m’a fait penser au sans abri qui dort au bout de ma rue. On ne sait jamais quoi faire pour bien faire. Il est là mais ne semble rien demander.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *